Aller au contenu
Accueil » Avantages et inconvénient du transport maritime à travers le monde

Avantages et inconvénient du transport maritime à travers le monde

Le transport maritime a mauvaise presse depuis des décennies car on pense souvent au transport chinois déversant des tonnes de marchandises dans les ports européens. Il est certain que ce type de transport a mauvaise presse mais il a l’avantage notable d’acheminer des quantités incroyables de marchandises dans des délais plus ou moins longs.

Quels sont les avantages du transport maritime ?

Le transport maritime permet d’acheminer des marchandises de toute nature sans restriction. Il n’ y a pas de marchandises exclues par ce type de transport contrairement aux consignes de sécurité qui existent pour le transport aérien. Ce type d’acheminement est également bon marché car les cargos sont souvent bondés de marchandises ce qui réduit les couts d’expéditions. Il est parfois plus rentable de faire venir des marchandises par bateau que de la France justement en raison du nombre de containers qu’un tel bateau peut embarquer : en effet, on estime qu’un porte-conteneurs moderne peut embarquer entre 500 et 3 000 conteneurs à chaque trajet !

Quels sont les inconvénients du transport maritime ?

Le transport maritime est souvent long en terme d’acheminement et les délais de livraison sont souvent mal respectés. En cas d’urgence pour obtenir une marchandise, il est préférable d’avoir recours au transport aérien mais toutes les marchandises ne peuvent pas être transportées par ce mode de locomotion.

Le 2eme inconvénient et pas des moindre est la pollution engendrée. C’est un des transports le plus polluant en raison des gaz d’échappement des navires. Le carburant est fortement concentré en taux de souffre. Il représente 5% de la pollution mondiale et le risque est qu’il soit de plus en plus polluant. Compte tenu des échanges croissants entre la Chine et le reste du monde, le transport maritime pèse lourd dans l’effet de serre. On parle d’une empreinte carbone de 17% d’ici 2050.

  Quelle est la loi applicable sur un navire ?

Il convient d’avoir conscience que cette pollution de l’air est occasionnée par les porte-conteneurs, les bateaux de croisière mais aussi tous les cargos. La pollution de l’air s’accompagne également de la pollution marine par les pertes des conteneurs dans les océans. On parle de 15 000 conteneurs par an qui n’arrivent pas à bon port chaque année et qui finissent dans les océans – certains sont même à l’origine à l’occasion d’accidents quand un bateau de plus petite taille entre en collision avec cet objet peu visible car souvent sous la ligne de flottaison.

Par ailleurs, les accidents sont assez fréquents et occasionnent des désastres écologiques pour la faune et la flore marine. Les dégazements sont aussi encore nombreux même s’ils sont lourdement sanctionnés. Certains armateurs sont sans foi ni loi et autorisent les équipages à nettoyer les cuves en pleine mer. Le dégazage est évidemment interdit mais il est difficilement sanctionnable car ce délit doit être constaté au moment de son accomplissement. Les compagnies les plus organisées ont une armée d’avocats spécialisés pour faire face à ce genre de situation.

From above picturesque view of boats floating in ocean bright green water in daylight

Les accidents maritimes sont souvent dramatiques pour la faune et la flore locale

Quelles sont les solutions environnementales du transport maritime ?

A l’évidence, faire parcourir des marchandises d’un côté du monde à l’autre connait ses limites. La crise sanitaire pousse les consommateurs à rechercher des produits locaux et réduit ainsi l’impact du transport dans notre vie quotidienne. L’urgence climatique nous conduit à trouver des solutions moins polluantes. Cependant, nous ne pouvons pas trouver toutes les marchandises en France ou à côté de son lieu de vie. C’est ainsi que le transport fluvial peut être une solution moins coûteuse pour l’environnement.

  Pourquoi investir dans une péniche ?

Le passage a des carburants de synthèse permet aussi de réduire drastiquement l’émission de CO2 et le taux de souffre dans l’atmosphère. La péniche permet de relier une destination, sans traverser le monde. Cette proximité de la marchandise aux consommateurs est à l’évidence la voie à privilégiée pour que le transport ne soit plus le premier poste d’émission de CO2.

Contrairement au transport maritime, le transport fluvial permet de respecter les délais de livraison y compris à travers l’Europe. Pas de bouchon sur les fleuves français et européens et les quais sont souvent très bien équipés permettant une livraison dans les temps. D’autres solutions sont également étudiées comme la réduction de la vitesse, comme pour les voitures sur les autoroutes. Par ailleurs, une fois à quai, les bateaux doivent être reliés à l’électricité pour couper les moteurs. C’est une solution qui coute cher pour les ports mais à l’évidence indispensable pour la survie du transport maritime.

La vidéo qui suit vous expliquera les conséquences du transport maritime sur l’environnement :